Crizal Crizal Eyezen Eyezen MC Crizal Crizal Essilor-Logo Eyezen Eyezen Transitions_Signature_GEN8_4c Varilux Varilux Experio UV logo-xperio-uv Xperio UV Experio UV Single Vision Single Vision Transitions Transitions UV Protection UV Protection Varilux Varilux Xperio UV Xperio UV
Skip to main content Trouver un professionnel de la vue

Vue sur la réalité virtuelle

Par Essilor Canada

Point de vue : Pour ou contre la réalité virtuelle ?

La question n’est pas si simple. Comme presque toute innovation technologique, la réalité virtuelle apporte son lot de débats, et au final, aucune réponse formelle. En fait, tout dépend de l’utilisation qu’on en fait, et comme toute bonne chose, ce n’est finalement qu’une question de modération.

Un jeu pas toujours drôle

C’est la tendance en jeu vidéo. Mettre un casque de réalité virtuelle et tout d’un coup, l’univers devient plus vrai, plus immersif. Les émotions sont accentuées. Aujourd’hui, on peut même rejoindre des amis et participer à une expérience collective dans un monde parallèle.

L’expérience est tentante, n’est-ce pas ? Pourtant, l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle peut entraîner des effets secondaires plutôt désappointants : nausées, fatigue visuelle et lumière bleue potentiellement nuisible.

La lumière bleue

On a la lumière bleue à l’œil depuis quelques années, et pour de cause, puisque des expositions multiples et prolongées à cette lumière peuvent endommager la rétine de manière irréversible en détruisant peu à peu ses cellules. On trouve la lumière bleue dans les écrans OLED qui font partie de la plupart des téléphones intelligents, certains téléviseurs et presque tous les casques de réalité virtuelle. Vous rappelez-vous quand nos parents nous disaient de nous éloigner de l’écran de télévision ? En portant un casque de réalité virtuelle, le champ de vision se limite au bout du nez, ce qui augmente les effets nuisibles possibles. Mais quels sont ces effets ? Troubles du sommeil, diabète, maladies cardiaques, obésité et même une prévalence à certains cancers. On note également le développement de maladies de l’œil, comme des lésions de la rétine et du cristallin, les cataractes et la dégénérescence maculaire liée à l’âge, qui peut mener à la cécité.

La fatigue visuelle

La fatigue visuelle est causée parce qu’on regarde à la fois l’objet de près (l’écran) et l’objet observé au travers de l’écran, souvent en mouvement. Nos yeux font donc à la fois de la convergence pour suivre l’objet en mouvement et de l’accommodation afin de voir net. Ce n’est donc pas de tout repos pour nos yeux. Mais soyez rassurés. Il n’existe pour l’instant aucun effet à long terme connu et l’inconfort n’est que momentané.

La cybernausée

La cybernausée est l’effet le plus courant de la réalité virtuelle. Ce phénomène survient lorsque les yeux indiquent qu’on se trouve dans un endroit X alors que l’oreille interne et les muscles, également responsables de se situer dans l’espace, indiquent qu’on se trouve dans un autre lieu. Pas de panique. Cet effet indésirable n’est pas systématique. Il est en fait surtout associé avec des jeux d’aventures, dans lesquels l’avatar virtuel doit bouger alors que le corps du joueur reste en place. Un exemple parfait est le jeu «Eagle Flight». Le joueur incarne un aigle qui vole dans les rues de Paris pour accomplir des missions. Heureusement ou malheureusement, l’expérience en vaut le haut le cœur.

3 conseils pour mettre toutes les chances de votre côté

→Faire des pauses d’au moins 10 à 15 minutes à chaque heure de jeu ou 20 secondes toutes les 20 minutes, en regardant à au moins 20 pieds au loin, question de limiter les risques pour vos yeux.

→Éviter la réalité virtuelle pour les enfants de moins de 13 ans.

→Porter des verres offrant une protection contre la lumière bleue nocive

ARTICLES LIÉS